joséphine

 

La personnalité de Joséphine est modelée par l’Histoire mais elle a réciproquement beaucoup influencé son époque. Son importance auprès de son mari, la mène à incarner les valeurs de l’Empire et à se passionner pour les arts, les toilettes raffinées, les meubles et les bijoux, par exemple. Elle est l’incarnation de l’élégance, de la sobriété.

A l’image de Joséphine, à la fois icone et intemporelle, la  scénographie intègre des références de l’époque, le doré, les couleurs poudrées, déclinées à travers un vocabulaire contemporain. Le visiteur se laisse guider au gré de changements de couleurs subtils, des jeux de cimaises et du mobilier d’exposition.

Le parcours des premières parties I et II, « Le destin créole » et « Vivre par Joséphine, voilà l’histoire de ma vie », simple et linéaire représente l’étirement du temps, l’ascension de Joséphine jusqu’au sacre. Puis, pour la section III « Une souveraine en représentation », on entre dans la grande salle, un espace aux dimensions à la hauteur d’une souveraine. Elle là, incarnée par sa robe. L’exposition se poursuit sur les sections IV et V, « Collectionner, une passion » et « Se distraire, la passion des voyages, de la musique et des jardins ». Afin de mettre l’accent sur les collections de Joséphine, les objets occupent l’espace et sont mis en valeur dans des vitrines, des écrins. Enfin dans la section VI, « Les dernières années », on retrouve le parcours linéaire des premières sections qui nous mène vers un dernier portrait de l’incomparable femme qu’a été Joséphine.

 

Maître d’ouvrage:
Réunion des Musées Nationaux
Date:
12 mars - 29 juin 2014
Architecte:
Olivier Palatre
Concepteur lumière:
ABRAXAS Concept
Graphisme:
Voyou
Photographe:
Luc Boegly
Programme:
Scénographie de l'exposition
Surface:
530 m²
Budget:
120 000 €HT