Olivier Palatre Architecte

PROJETS

PUBLICATIONS

CIMA

Étoile voltaire

Étoile voltaire

Multiplex Cinéma Bethune

Multiplex Cinéma Bethune

UGC Les Ulis

UGC Les Ulis

Cinéma Majestic

Cinéma Majestic

Cinéma Euralille

Cinéma Euralille

Cinéma Eden

Cinéma Eden

Il y a un temps où le cinéma, était la sortie préférée des Français, chaque personne avait son cinéma en tête, et le cinéma était une fierté de notre pays, avec un parc cinématographique important et très bien équipé.

La pandémie a touché fortement la société. Elle a transformé notre monde durablement, émergence du télétravail, réduction de nos déplacements, émergence des visio conférences. En parallèle l’offre et la multiplicité des plateformes de streaming a explosé, entraînant une chute importante de la fréquentation des salles de cinéma, lié à une perte d’habitude et d’intérêt des Français de se rendre dans les salles obscures.

L’architecture relance le cinéma en cœur de ville

Cette mise à l’arrêt et l’émergence de cette nouvelle concurrence doit être vue comme un point positif pour nous obliger à repenser le cinéma pour qu’il s’adapte à cette nouvelle société et s’interroger aussi sur la place du cinéma dans la construction de nos villes.

Pour définir ce que pourrait être un nouveau cinéma, ce cinéma innovant, il faut réfléchir aux parametres, aux variables, qui sont à intégrer dans la construction d’un cinéma. C’est un peu comme une équation à inconnu multiple à résoudre, sans réponse ultime : voilà le cinéma innovant, mais des types de cinéma innovants avec des impondérables.

Les paramètres sont la localisation des salles de cinéma, en hypercentre ou en périphérie, mais aussi la capacité d’accueil simplex multiplex, le type d’exploitants, publics, privés, associatifs, indépendants ou nationaux, lié au type de financement et aussi l’ouverture à une programmation multiple (pas uniquement un cinéma), et l’intégration de la transition écologique.

Évolution de l’architecture des cinémas

Notre conception de ces nouvelles salles de cinéma est le point de vue d’un architecte polyvalent, pas spécialisé dans un type de bâtiment, ce qui permet d’avoir une vision croisée en profitant de l’expérience des autres programmes. C’est aussi une vision, où l’usage est primordial ainsi que la transition écologique, pour réduire notre empreinte carbone et nos consommations énergétiques, tout en maîtrisant les coûts de construction.

Notre intervention et notre expertise sont multiples, à la fois sur des bâtiments en rénovation, ou en construction neuve, sur des cinémas de 1 ou 3 salles, mais aussi des 9 salles ou plus, en centre-ville, en périphérie, ou dans des centres commerciaux, pour des exploitants privés, des villes ou des associations.

Nous souhaitons apporter une expérience cinématographie augmentée et attirer un plus large public, pour augmenter la fréquentation et l’accès à la culture pour tous, en créant le cinéma comme la meilleure immersion collective possible.

Les interventions décrites sont communes pour les cinémas en réhabilitation ou en construction neuve.

Notre conception de la salle de cinéma :

Immersion totale : salle noire, sobre, avec une très bonne qualité de son (altmos dolby) pour les grandes salles, avec un confort maximum, avec un pas généreux entre les fauteuils, un dégagement de tête maximum, un mur écran, sans parasite, avec des tailles d’écran importantes.
Cette conception est une garantie pour un confort maximum pour le spectateur mais aussi pour que l’émotion individuelle et collective soient présentes.

La multiprogrammation, un usage diversifié des salles de cinéma :

Le meilleur de taux de remplissage d’une salle de cinéma est de 20%, donc il nous paraît essentiel d’ajouter des programmes supplémentaires pour que les espaces soient utilisés au maximum, pour augmenter l’attractivité, avec comme locomotive de ce nouveau lieu, le cinéma.

On ne s’y retrouve pas uniquement le vendredi soir ou samedi soir, mais il devient un point de rencontre et d’activité dans la ville, tous les jours de la semaine.

La programmation est multiple, cinéma, lieux de convivialité, café, bibliothèque, coworking, espaces événementiels, salle polyvalente, bureaux., cours de théâtre, et attire de nouveaux publics, pour prolonger l’avant et après séance.

Cette multiprogrammation est essentielle car elle permet de faire vivre à 100% des espaces où le foncier est souvent très prisé ; donc à la fois elle est utile à la rentabilité du projet, tout en créant du lien social et en apportant des services supplémentaires aux citoyens.

Ces futurs cinémas vont dynamiser les centre villes, ils en besoins, car ils sont souvent délaissés par les habitants, au profit des périphéries.

Les parcs anciens des cinémas de centre-ville seront aussi à moderniser avec les mêmes prérogatives. Ces salles anciennes sont souvent peu confortables, avec un équipement peu performant, des écrans petits. Nous nous efforçons dans nos projets à offrir un confort optimum à ces salles de cinéma.

En Périphérie :

Il est possible de réactiver des anciennes friches industrielles pour redonner une vie à ces bâtiments industrielles ayant des gabarits similaires aux cinémas. La reconversion de ces espaces est une opportunité de mise en valeur d’un patrimoine.
Que penser de l’implantation des cinémas autour des centres commerciaux, ses fameuses boites à chaussure, dotée d’une fréquentation importante, et qui sont une bonne solution pour les habitants petites villes et des villages pour accéder à une diversité et une offre suffisante de films.

 

Une architecture des cinémas éco-responsable

Pourquoi n’irait-on pas implanter des cinémas dans des zones avec un accès facilité, en les construisant avec une volonté environnementale forte ? La nature et le cinéma peuvent être complémentaires, avec l’utilisation de matériaux biosourcés, la mise en place de parc d’activité loisirs nature, de marchés de producteur, l’utilisation d’énergie propre comme la géothermie, l’utilisation de route en matériaux recyclés…

La conception des cinémas doit réunir la réduction de notre empreinte carbone et de nos consommations énergétiques.

La salle de cinéma est à l’aube d’une révolution : la pandémie, l’émergence de l’offre du streaming, ont provoqué la désertion des salles de cinéma. Il faut changer le modèle et concevoir des espaces où la multiprogrammation est prépondérante, où les conditions de visionnage sont optimums. Un lieu durable, désirable et sociale, où l’on se sent bien et où on a envie de passer un moment agréable. Ce nouveau lieu sera populaire, attractif et portera les futures œuvres cinématographiques.

Bibliographie : 

Article du Monde publié le 04 septembre 2021 : L’architecture relance le cinéma en cœur de ville

UGC Les Ulis

UGC Les Ulis

Multiplex Cinéma Bethune

Multiplex Cinéma Bethune

Cinéma Majestic

Cinéma Majestic

Étoile voltaire

Étoile voltaire

Cinéma Eden

Cinéma Eden

Cinéma Euralille

Cinéma Euralille